Le télétravail, nouveau levier économique de la Toscance

Télétravail en Italie

Si en Italie comme en France, une grosse partie des chefs d’entreprises sont encore hostiles à la mise en place du télétravail, la pandemie à imposé un télétravail forcé lorsque possible. S’il est très probable qu’une fois la pandémie terminée, les employeurs qui s’opposent au télétravail ne seront pas enclins à accorder cette modalité de travail aux employés, ceux qui l’ont essayé et en ont apprécié ses avantages seront peut-être plus susceptibles de chercher un nouveau poste plus respectueux de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. En Toscane, un certain nombre d’entrepreneurs semble l’avoir compris. De Montepulciano à Pontremoli en passant par Santa Fiora, les initiatives qui combinent la possibilité de rester dans des magnifiques endroits au milieu de la nature tout en continuant à travailler se multiplient. 

Le télétravail: un changement (irrépressible) qui sera culturel 

N’en déplaise à certains employeurs, le travail à distance ne sera pas une mode passagère. Et cela peut amener à une transformation des grandes villes comme Milan en Italie ou Paris en France. Pensons par exemple aux studios de 9m2 ou aux collocations forcées… trouver le bon endroit pour télétravailler peut se révéler très compliqué dans les villes où le salaires n’assurent pas la possibilité de louer ou acheter des biens assez grands et confortables. Il n’est donc pas surprenant qu’à cette époque, les propositions relatives au télétravail fleurissent dans des endroits en dehors des grands centres urbains. En Toscane, il existe plusieurs initiatives qui combinent la possibilité de rester au milieu de la nature et de continuer à effectuer sa profession loin du bureau. Nous ne sommes pas encore en présence d’un réseau organisé et dédié à la conversion d’installations touristiques en destinations pour le télétravail, mais la route semble balisé, aussi grâce à la participation active des autorités locales. La startup innovante Smartway, par exemple, a développé une plate-forme numérique pour offrir à des conditions favorables le télétravail à Montepulciano: une sélection d’installations d’hébergement (fermes, appartements dans le centre historique, B&B et même des hôtels-boutiques) dédiée aux amoureux des collines et de l’histoire médiévale de « La Sienese ». A Pontremoli, en revanche, au cœur de Lunigiana, l’idée d’attirer les télétravailleurs de toute l’Italie est venue à l’association pour le tourisme responsable « Farfalle in cammino » qui, avec le patronage de la municipalité, a lancé un projet à but non lucratif, Startworking.live, destiné précisément à ceux qui cherchent un logement pour travailler à distance. Les appartements disponibles sont actuellement une dizaine et sont gérés par une agence immobilière partenaire de l’initiative. Pour l’instant, seuls des particuliers ont été impliqués, mais à l’avenir, il est possible que de véritables installations d’hébergement et des fermes seront également ajoutées à l’offre. Un autre projet intéressant est celui de « Santa Fiora smart village »: il s’inscrit dans la nécessité de renouveler l’offre touristique en expérimentant de nouvelles formes d’hospitalité. La municipalité du village homonyme l’a récemment lancé pour inciter financièrement ceux qui décident de s’installer ici pour travailler éloigné. L’appel a une dotation totale de 30 mille euros, est ouvert jusqu’au 31 décembre, s’adresse à toutes les catégories de travailleurs (employés publics et entreprises privées, indépendants et artisans) et prévoit la fourniture de bons pour ceux qui emporteront chez eux pendant au moins deux mois dans la zone municipale. La prise en charge des frais de location de la maison atteint au maximum 50% des frais engagés, pour un montant mensuel n’excédant pas 200 euros et pour une durée n’excédant pas six mois, éventuellement prorogeable.

L’importance d’une vie équilibrée et moins stressante n’est plus un sujet tabou 

L’idée de base va au-delà du concept selon lequel le travail agile n’est qu’une solution temporaire pour faire face à l’urgence dictée par la pandémie de Covid 19. Mariant pleinement l’objectif d’un meilleur « équilibre de la vie professionnelle », l’espoir est qu’après une période d’essai, ces endroits magnifiques de Toscane deviendront pour certains travailleurs intelligents un choix permanent (ou du moins pendant plusieurs mois de l’année) pour eux-mêmes et leur famille. Les services en Toscane ne manquent pas et la beauté et la tranquillité de l’endroit devraient faire le reste.

Daisy Boscolo Marchi

Daisy Boscolo Marchi -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

open page accessibility options
display page in hight contrast
Contrasto elevato
display page with big text
Ingrandisci testi
display page in grey scale color
Scala di grigio
display page in inverted colors
Colori invertiti
display page in low brightness
Bassa luminosità
display page without images
Nascondi le immagini
reset page accessibility options
Reset
closed page accessibility options
Chiudi