Finance et Entreprises

Énergie : Le groupe Poste Italiane fait son entrée sur le marché de l’électricité et du gaz et se lance à l’assaut des opérateurs historiques

Poste Italiane

Giovanni D’Avanzo

Le groupe Poste Italiane débute 2023 en diversifiant sa gamme de services avec la vente d’électricité et de gaz.

Aujourd’hui, le prix de gros du gaz sur la plateforme néerlandaise TTF est passé de 180 euros par mégawattheure à moins de 60 euros et s’est stabilisé ici depuis des semaines. Pour le groupe dirigé par Matteo Del Fante, il est essentiel d’avoir la stabilité des prix derrière lui avant de lancer la nouvelle unité commerciale Poste Energia dans la mêlée des vendeurs, y compris les grands et petits services publics et les revendeurs, qui envahissent le marché italien. Le point fort du plan énergie sera en effet une offre forfaitaire du système innovant : un prix bloqué pendant deux ans, avec la possibilité d’avoir un acompte constant pendant 12 mois quelle que soit la consommation.

L’acompte est calculé sur la base de la consommation moyenne de l’année précédente. En fin d’année, le bilan définitif est établi : si la consommation a été supérieure à l’année précédente, l’acompte est remodulé à la hausse en tenant compte du différentiel supplémentaire. Si, en revanche, la consommation a baissé, l’acompte est réduit. Alternativement, il est possible de réinitialiser le différentiel chaque mois en versant un acompte forfaitaire qui tient compte de la consommation réelle et peut donc être d’un montant variable.

Les opérateurs historiques pris au dépourvu

C’est exactement ce qui s’est passé ces derniers mois pour tous les opérateurs énergétiques, petits et grands, et c’est pour cette raison qu’aujourd’hui ils ne proposent plus de forfaits aux nouveaux clients. Et c’est aussi la raison qui les a conduits dans certains cas à procéder aux modifications unilatérales des contrats, désormais interdites par la loi jusqu’à fin juin, puis à réviser les prix à la hausse lorsque les conditions économiques expirent.

Les débuts de Poste Italiane sur le marché de l’énergie prennent en quelque sorte les opérateurs historiques (Enel, Eni, Edison) au dépourvu, qui ont peut-être moins de marge de manœuvre dans la concurrence sur les offres parce qu’ils ont déjà subi des pertes. Et en outre, ils ne peuvent pas modifier les conditions des contrats existants car ils sont déjà passés sous le contrôle de l’Antitrust. Poste Italiane n’aura pas d’offres indexées à prix variables, alors que comme l’exige la loi, elle disposera de l’offre Placet (avec les conditions de protection renforcée mais avec des prix de marché) à prix fixes et variables.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Le plus lus

To Top
open page accessibility options
display page in hight contrast
Contrasto elevato
display page with big text
Ingrandisci testi
display page in grey scale color
Scala di grigio
display page in inverted colors
Colori invertiti
display page in low brightness
Bassa luminosità
display page without images
Nascondi le immagini
reset page accessibility options
Reset
closed page accessibility options
Chiudi