Coronavirus : un nouveau décret de plus de 20 milliards d’euro pour « soigner » l’Italie

Le dimanche 15 mars, le Conseil des ministres a prévu un nouveau décret (le 5ème) contenant des mesures de lutte contre l’urgence du coronavirus.

Le maxi décret (d’environ 120 articles) a comme but celui d’aider les médecins, les familles et les entreprises touchés par la pandémie grâce à un soutien immédiat à l’économie de 25 milliards d’euros et la possibilité pour le Gouvernement d’émettre des titres, et donc de nouvelles dettes, jusqu’à 25 milliards en 2020. Pendant l’émergence, le Gouvernement italien doit agir sur deux fronts : protection de la santé et sauvegarde de l’économie. 

Le renforcement du système national de santé 

Pour renforcer le du système national de santé le décret prévoit : 

• 1,15 milliard pour le système national de santé, 

• 1,5 milliard pour la protection civile,

• des fonds pour payer les heures supplémentaires des médecins et des infirmières, 

• la possibilité pour les préfets de réquisitionner les hôpitaux et autres installations pour les personnes en quarantaine, 

• le pouvoir pour la protection civile de réquisitionner le matériel nécessaire pour habiliter les services hospitaliers, 

• la prévision de démarrer de nouvelles lignes de production pour faire face à la grande pénurie de masques et d’autres machines de soins intensifs. 

L’émergence sanitaire sera gérée par le nouveau commissaire extraordinaire, Domenico Arcuri.  

Le soutien à l’économie réelle

Comme annoncé, les délais fiscaux sont reportés et les prêts sont suspendus pendant 18 mois, pour tous ceux qui sont en difficulté économique, y compris les indépendants. Mais encore : 

•  L’institution d’un fonds de 200 millions de « dernier recours » pour venir en aide à ceux qui, en 2019, avaient gagné moins de 10000 euros et, à cause du virus, ont dû cesser leur activité. •  Pour les familles avec enfants à la maison, un congé spécial payé à 50% jusqu’à 15 jours ou alternativement une prime de baby-sitter de 600 euros qui va jusqu’à 1000 euros pour les médecins et les techniciens de santé, 

• Pour les travailleurs indépendants, y compris les travailleurs du tourisme et du divertissement, un remboursement de 500 euros, 

•  Pour toutes les entreprises, il est possible de bénéficier du chômage technique pendant neuf semaines. 

Le gouvernement a demandé le soutien de l’opposition dans un esprit d’unité nationale. La Ligue de Matteo Salvini a obtenu la suspension généralisée du payement de la TVA pour les entreprises qui génèrent jusqu’à 2 millions de chiffre d’affaires. 

Au cours des deux prochaines années, on estime une perte totale de 641 milliards d’euros, entre les 469 milliards en 2020 et 172 milliards en 2021. Ce cadre a poussé le gouvernement italien à se doter d’un bazooka de 350 milliards d’euros pour sauver le système économique du pays.

Daisy Boscolo Marchi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

open page accessibility options
display page in hight contrast
Contrasto elevato
display page with big text
Ingrandisci testi
display page in grey scale color
Scala di grigio
display page in inverted colors
Colori invertiti
display page in low brightness
Bassa luminosità
display page without images
Nascondi le immagini
reset page accessibility options
Reset
closed page accessibility options
Chiudi