Coronavirus : Le syndicat Confindustria Moda demande la suspension des loyers

Boutiques fermées signifie clients absents et recettes nulles. C’est pourquoi Confindustria Moda, le syndicat italien des entreprises de la mode, dans une lettre ouverte, a demandé aux propriétaires des espaces commerciaux la suspension des redevances des points de vente. En pleine pandémie mondiale de Covid-19, l’association appelle à « la bonne foi contractuelle » des propriétaires pour la « sauvegarde du secteur entier ».

Moncler, Valentino, Ferragamo, Calzedonia, Corneliani, Dainese, Fratelli Rossetti, Gallo, Herno, Trussardi, Roberto Cavalli… Quelque 50 entreprises italiennes, parmi les plus grandes de la mode, ont signé la lettre écrite par Claudio Marenzi, le président de Confindustria Moda. Au nom de tout le secteur, il est écrit : « le décret du président du Conseil des ministres du 11 mars 2020 a suspendu les activités de vente au détail de notre secteur, exigeant la fermeture de tous les magasins et boutiques (…) jusqu’au 3 avril. La crainte, malheureusement concrète et alimentée par l’actualité quotidienne, est que cette date soit reportée et que par conséquent les entreprises que nous représentons continuent à ne pas vendre, tout en devant payer l’intégralité de leurs loyers. »

Pour la sauvegarde du secteur, Marenzi continue en appelant à la « bonne foi contractuelle » des logeurs : « nous demandons à tous les propriétaires de coopérer et de faire preuve de compréhension en acceptant notre demande de suspension du paiement des loyers jusqu’à la réouverture des magasins, et de se montrer disposés à renégocier les conditions économiques des contrats de bail et de location jusqu’à ce que les flux commerciaux, touristiques et résidentiels normaux soient entièrement rétablis. J’espère que nos demandes seront acceptées dans l’intérêt commun et mutuel des entreprises que nous représentons et de notre système national ». 

Confindustria Moda regroupe les entreprises associées aux syndicats suivants : SMI – Sistema Moda Italia, Assocalzaturifici, Assopellettieri, AIP – Associazione Italiana Pellicceria, ANFAO – Associazione Nazionale Fabbricanti Articoli Ottici, Federorafi et UNIC – Unione Nazionale Industria Conciaria et représente environ 66 mille entreprises du Made in Italy, qui génèrent un chiffre d’affaires de 95,5 milliards d’euros et emploient plus de 580 000 travailleurs. 

Inès Daneluzzo-Albertini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

open page accessibility options
display page in hight contrast
Contrasto elevato
display page with big text
Ingrandisci testi
display page in grey scale color
Scala di grigio
display page in inverted colors
Colori invertiti
display page in low brightness
Bassa luminosità
display page without images
Nascondi le immagini
reset page accessibility options
Reset
closed page accessibility options
Chiudi