Matteo Salvini perd son pari sur l’Émilie-Romagne

janvier 24, 2020
Condividi!

Stefano Bonaccini – candidat de centre gauche et président sortant de l’Émilie-Romagne – a gagné contre Lucia Borgonzoni, la candidate choisie par Matteo Salvini et la Ligue. Jole Santelli, candidate de Silvio Berlusconi, a triomphé en Calabre avec plus de 20 points d’avance sur son adversaire. Le mouvement 5 étoiles disparaît dans les deux régions.

Une victoire qui était possible 

La première défaite du leader de la Ligue est peut-être destinée à avoir des effets sur le gouvernement. L’ancien ministre de l’Intérieur Matteo Salvini avait promis de « conquérir et libérer l’Émilie-Romagne » : les dizaines de rassemblements sur les territoires et une présence pratiquement constante au cours des trois derniers mois n’ont pas suffi. Salvini a voulu transformer les élections régionales en défi national et – très probablement – national sera la conséquence de la défaite. L’image du leader imbattable et capable de dominer la communication semble faire partie du passé. Toutefois, il faut souligner que l’Émilie-Romagne est une région historiquement de gauche. Il y a 10 ans, imaginer un candidat de la Ligue qui récolte 40% des voix aurait été considéré comme impossible. C’est un élément important à prendre en considération. 

Le résultat des élections régionales en résumé :

• La Ligue a perdu des voix par rapport aux Européens précédents (33,8%) et malgré tous les sondages, seuls dans les provinces de Piacenza, Ferrara et Rimini la candidate de la Ligue Lucia Borgonzoni est en avance.

• Bonaccini a récolté 51,42% des voix contre 43,63% de Lucia Borgonzoni, plus d’un vote sur deux. Un résultat possible grâce à la forte participation populaire, notamment dans les principales villes de centre-gauche. 

• Effondrement sans précédent pour les 5 étoiles : Simone Benini s’arrête à 3,48%. 

• Le Parti démocrate est à 34,6%, la Ligue à 31,9%, Frères d’Italie à 8,6% et Forza Italia à 2,56%. La coalition de centre-gauche est à 48,1% contre celle de centre-droite à 45,4%.

Daisy Boscolo Marchi

Vous pourriez également être intéressé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


float